Quand c’est écoeurant, c’est bon… les singularités du français canadien

Au village de la Francophonie, j’ai fait un tour au stand canadien… et on m’a conté de drôles de choses. Pour ceux qui ne le savent pas, au Canada, on parle anglais et français. Et si vous jouez souvent au scrabble, vous avez eu l’occasion d’apprendre que certains mots tels que « adon », « baniques », « oka »… font partie du dictionnaire français parce qu’ils sont utilisés par les canadiens francophones. Pour ma part j’ai été très surprise d’apprendre qu’un même mot avait deux sens différents suivant qu’il soit employé par les Canadiens ou par les autres francophones du monde. Envie d’enrichir votre vocabulaire ? Voici quelques singularités du français canadien.

  • Blonde

Chez nos amis canadiens, quelque soit la couleur de cheveux d’une femme, elle peut être blonde. Le mot est en effet utilisé pour désigner une copine.
Exemple : Samantha est ma blonde. Et Samantha dira de Georges qu’il est son chum (copain).

  • Déjeuner, dîner, souper

Si vous êtes au Canada et que vous souhaitez prendre le déjeuner, réclamez votre dîner et à l’heure du dîner, vous… souperez.

  • Culotte ou pantalon

De façon générale, la culotte désigne un vêtement dans lequel les jambes sont séparées. Jusque-là tous les francophones s’entendent. Le point de discorde vient avec la longueur. Au Canada le pantalon est appelé culotte.

  • Char

Si votre petit ami canadien vous dit : « je viens te chercher avec le char de papa », pas de panique ! cela veut tout simplement dire qu’il viendra avec la voiture de papa, pas la machine de guerre.

  • C’est écœurant !

Si vous vous retrouvez au restaurant avec un Canadien et qu’il dit du repas qu’il est écœurant, pas la peine de vous sauver tout de suite. Il est en train de vous dire que c’est trop bon, qu’il apprécie beaucoup. Par exemple :

« Le litchi c’est écoeurant ! »

parler-canadien

Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter ce lexique ou, si vous êtes sur place, faites un tour au stand canadien. Aux amis canadiens, si vous avez l’occasion de faire un tour à Madagascar, ne manquez pas de goûter la viande de zébu : c’est écœurant 😉

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *