Conférence de presse sur les 8èmes jeux de la Francophonie

Ce Jeudi 24 Novembre 2016, la délégation de Côte d’Ivoire a convié les visiteurs et journalistes présents sur le site du village la Francophonie à une conférence de presse sur l’organisation de la 8ème édition des jeux de la Francophonie dans le pavillon de Côte d’Ivoire.

Les jeux d’Abidjan se dérouleront en Côte d’Ivoire du 21 au 30 Juillet 2017 dans 8 catégories avec la participation de 80 pays. Dans ses propos introductifs, le modérateur a précisé que c’est la première fois qu’un Etat à travers son Président de la République nomme un Ministre des jeux de la Francophonie. Tout cela démontre l’importance accordée par la Côte d’Ivoire à l’organisation de cet évènement, à la jeunesse et aux femmes.

Beugré MAMBE, Ministre auprès de la République de côte d’ivoire chargé de l’organisation des jeux de la Francophonie, s’est d’ailleurs exprimé à ce propos :

« Je voudrais dire à tous nos amis journalistes qui ont fait le déplacement de cette conférence que vous êtes la conscience des nations, vous êtes les oreilles des nations, vous êtes les yeux des nations, et vous êtes le cœur des nations. Parce que c’est vous qui portez les frustrations des nations et qui savez comment exprimer ce que les citoyens attendent de leurs gouvernants. Je voudrais leur dire que nous accordons une très grande importance à ce qu’ils font, à ce qu’ils disent, à ce qu’ils pensent et à ce qu’ils espèrent pour les populations. C’est un rôle majeur !

Les jeux de la Francophonie présentent trois visages :

  • Sportif ;
  • Culturel ;
  • Le développement durable.

Les jeux de la Francophonie permettent un brassage entre toutes les nations. »

Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, a lui aussi pris la parole pour mettre l’accent sur l’importance de la jeunesse dans ces Jeux :

« Je suis particulièrement heureux parce que pour une première fois, les jeunes sont au cœur d’un évènement. Pour une fois, les jeunes sont au cœur d’un dispositif. Tous les textes, toute l’organisation est articulée autour des jeunes. Il suffit de visiter le site du village pour se rendre compte de combien les jeunes participent effectivement à toutes les activités. Ceci ne fera pas d’exception en côte d’ivoire ».

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *