Capitalisme

Où diantre est donc passée ma Francophonie ?

Me voici enfin au village de la Francophonie, où je m’en vais gaiement explorer ses allées, à la découverte, justement, de ce qu’est la francophonie.

Et je dois t’avouer un truc, moi, je suis sur le cul.

Il faut dire que je m’attendais à voir se bousculer les maisons d’éditions, à assister à des ateliers de lecture, d’écriture, de musique… enfin tout ce qui fait que près de 80 pays sont liés par des valeurs, des principes et des pratiques qui les rassemblent autour de l’idée même de la Francophonie…

Et au lieu de ça, qu’est-ce que je vois? ici, une banque, en face, une banque concurrente ; là, une société de télécom, là-bas, une société de télécom concurrente ; plus loin, un stand pour s’inscrire dans une université, un autre pour de la formation professionnelle ; puis des stands de ministères, des stand pour vendre des pierres précieuses, des sacs en toile, des babouches, des bijoux ou des savons à la vanille…

Tiens, tiens. À croire que chaque pays vient en représentation pour promouvoir son image son folkore ou ses entreprises. Pourquoi pas, car après tout, la Francophonie, c’est aussi un espace économique… aussi, mais pas seulement. N’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

Mais diantre, où donc est passée ma francophonie ?…