entreprenariat jeune

A la rencontre des jeunes entrepreneurs malgaches

La particularité de ce XVIe Sommet de la Francophonie qui se déroule à Madagascar est la mise en valeur des jeunes entrepreneurs de l’espace francophone. Je suis allé à la rencontre de jeunes entrepreneurs et faiseurs qui essaient de résoudre les problèmes de leur communauté en montant leur propre affaire.

Un pavillon pour les entrepreneurs de l'Ocean Indien soutenus par l'OIF par le biais du CONFEJES

Christina et son projet vert
Après un mois de formation en entrepreneuriat en Afrique du Sud en mai 2016, la passion entrepreneuriale prend le dessus pour Marie Christina KOLO. Elle se lance son projet social et solidaire « Green N Kool ». Active à Nosy-Be dans le Nord-Ouest de Madagascar et à Antananarivo, Green N Kool, c’est en même temps de l’insertion sociale, un restaurant-camping écologique, des animations pour apprendre à recycler et des meubles écologiques. Christina aime commencer petit mais n’hésite aucune occasion de passer à la vitesse supérieure. C’est ainsi qu’elle rafle plusieurs concours dont Fond Canadien d’appui aux initiatives locales du Haut-commissariat du Canada et Junior Mihary, un concours pour les jeunes entrepreneurs de la Grande Ile. Par ailleurs, son projet fait partie des entreprises appuyées par « Incubons », un incubateur malgache.
Pour les jeunes entrepreneurs en manque d’audace, elle dit : « L’entrepreneuriat, c’est possible. Ce n’est pas un monde ultra-business sans valeurs ni éthiques. Chacun peut apporte ses valeurs et sa passion pour essayer de changer la communauté et ainsi se créer des emplois décent et en créer aussi pour les autres ».