Hery Rajaonarimampianina

Démocratie, Éducation, dialogue, les solutions aux problèmes du monde

photo-president-malgache

« Les écarts de richesses et leurs mauvaises répartitions, constituent une menace pour la paix, alimentent de nombreux foyers de tensions dans le monde tout en exacerbant des crispations communautaires et religieuses. Ensuite, les insécurités économiques et climatiques sont des dangers pour nos sociétés. Elles sont souvent à l’origine de crise politique et de leurs avatars : terrorismes, piraterie, criminalité, trafics de drogue et de personnes, corruption etc. Enfin, les vagues migratoires en provenance de l’Afrique et du proche orient auxquelles nous assistons actuellement exigent des réponses politiques inclusives et un accompagnement économique de ces régions. Face à ces menaces, les valeurs défendues par la communauté francophone constituent des réponses efficaces. L’enracinement démocratique, l’éducation pour tous et le dialogue entre les cultures en sont les socles. De la même manière, les patrimoines culturels et les industries culturels sont des remparts indispensables pour un monde plus apaisé et moins dangereux ».  Hery Rajaonarimampianina, président de Madagascar à l’ouverture du XVIe sommet de la francophonie.

Faites la connaissance du poète Jean Joseph Rabearivelo

« Jean Joseph Rabearivelo n’a jamais été en France. Ceci ne l’a pas empêché de créer à sa façon, cet art de parler et d’écrire le français dans un esprit particulier et culturellement malgache. Ce qui fait de lui un symbole de la diversité culturelle francophone. Il est considéré aujourd’hui comme le premier poète africain moderne »

C’est en ces termes que le Président Malgache Hery parlait du poète malgache dans son discours lors de l’ouverture du XVIe sommet de la francophonie. Il invitait ceux qui ne le connaissaient pas encore à découvrir ses œuvres.  

Jean Joseph Rabearivelo est effectivement considéré comme le poète malgache le plus célèbre. « Il élabore une œuvre poétique mais aussi romanesque et critique fondée sur le croisement des langues, des cultures et des mémoires ». Il n’y a aucune précision sur la date de naissance de Joseph-Casimir Rabe son nom de naissance. Il est né entre 1901 et 1904. Il s’est suicidé le 22 juin 1937. Il a écrit plusieurs œuvres parmi lesquelles des anthologies, des poèmes, des proses et des pièces de théâtre. C’est en autodidacte qu’il apprend en Français alors que ses études sont considérées comme médiocres.

Considéré par RFI comme le chantre du spleen et du désespoir, « Jean-Joseph Rabearivelo a su transformer ses souffrances de métis culturel en matière pour la poésie. Le second tome de ses Œuvres complètes, désormais disponible en librairie, témoigne de la créativité puissante de ce poète fondateur de la francophonie africaine ». Il serait toutefois l’un des artistes les plus méconnus parce qu’une grande partie de ses œuvres est restée inédite. Malgré tout, le poète a su s’imposer comme un excellent « romancier, journaliste, dramaturge, critique, historien littéraire et formidable épistolier ».