sommet

Trois astuces pour filmer ou enregistrer les discours des chefs d’états sans être dans la salle de conférence

Quand on est un journaliste qui doit couvrir une conférence comme la conférence des chefs d’état des pays membres de la Francophonie, ce n’est pas toujours aisé d’accéder à la salle de conférence.

Parfois, on ne peut pas aller plus loin que la salle de presse, et dans ce cas, c’est sur des écrans disposés un peu partout dans la salle qu’on suit la conférence. Autant dire que ce n’est pas facile de tout gérer, parce qu’il faut à la fois prendre l’image et le son, et parfois interagir sur les réseaux sociaux.

J’ai observé les journalistes faire et je vous livre ici quelques unes de leurs astuces pour avoir l’image et/ou le son comme s’ils étaient dans la salle avec les présidents.

« Un sommet ça sert à quoi ? »

« Mais, à nettoyer nos milieux des pauvres âmes sans abris bien sûr, à les transporter ailleurs par camions à défaut de train, dans un endroit avec un toit, des murs, à manger, à boire et surtout des toilettes. Oui, mesdames et monsieur, vous avez bien entendu : des toilettes pour nos sans abris. Enfin !

Et la population au lieu de se plaindre tout le temps, devrait être contente. Mais contente ! La population va pouvoir profiter d’un bon bol d’air frais sans cette odeur de… hum… de fleurs, on va dire partout dans sa ville.

Joie, bonheur, extase, on est en 2016 ! Mais ce sommet, pourvu que ça dure. Pourvu que ça dure ! Pourvu que nos super-dirigeants, une fois le sommet fini, ne fasse pas comme avant. Des sans-abris dans les rues par milliers, longeant les trottoirs, et les escaliers se transformant en toilettes… »

Môssieur Njo, écrivain malgache dans l’émission RDV chez vous de l’OIF.