Jour J du Sommet de la Francophonie : revue de la presse locale

C’est la première fois que Madagascar accueille un sommet international d’une telle envergure. Le lancement des activités dans le cadre de ce sommet a été marqué hier lundi 21 novembre par l’inauguration en grande pompe du Village de la Francophonie. Nous avons épluché la presse locale de ce mardi 22 novembre 2016 pour saisir les enjeux de ce Sommet.

Au sommaire des journaux malgaches, il y a bien sûr l’inauguration du village de la Francophonie, mais aussi l’ouverture des 45èmes Assises de la Presse Francophone et l’analyse des prochaines activités du sommet. Revue de presse spéciale avec six quotidiens : Midi Madagascar, L’Express, Le Citoyen, Madagascar Laza, La Dépêche et La Vérité.

journaux-22-nov-2016-francophonie-_-by-layandri

  • Comment la presse accueille l’inauguration du « Village de la Francophonie » d’hier ?

« Sommet de la Francophonie, Jour-J » s’exclame La Dépêche aujourd’hui. Effectivement, le sommet commence le 22 novembre pour s’achever le 27 novembre. Le journal rapporte qu’Hery Rajaonarimampianina, président de Madagascar, a félicité les ouvriers malgaches pour leur travail et les efforts déployés pour achever le chantier malgré le pessimisme des détracteurs. Michaëlle Jean, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), a rappelé dans son discours son optimisme de toujours pour l’organisation du Sommet : « Je fais confiance au savoir-faire malgache ».

Le Citoyen pointe lui l’opportunité économique à saisir avec l’inauguration du village : « Vous pouvez toutes et tous en être fiers », disait Michaëlle Jean, « il s’agit d’une occasion pour les opérateurs économiques malgaches de se faire connaître et de nouer des accords commerciaux ». Le journal Madagascar-Laza s’est focalisé sur l’opportunité pour l’artisanat malgache : « Les arts malagasy à l’honneur » titre ce journal. Le site est riche en symboles autant sur le plan culturel, social qu’économique. Ce village d’environ un hectare est selon le journal L’Express de Madagascar le cœur même de cette XVIème édition du Sommet de la Francophonie : « Le village s’illustre comme un véritable kaléidoscope de la francophonie », confirme même le Secrétaire Général de l’OIF.

La réalisation de cette infrastructure a été un grand défi pour le pays organisateur et l’inauguration d’hier fut ainsi un événement plein d’émotions. Les discours qui se sont succédés en attestent : « L’objectif précieux à mes yeux est atteint » titre le journal Midi Madagascar en citant les mots du président. D’un autre côté, Michaëlle Jean a remercié les Malgaches pour la réalisation de « ce magnifique ouvrage ». Par contre, Midi Madagascar critique le retard de ce rendez-vous initialement annoncé à 14h30 et finalement tenu à 17h. Un autre journal, le quotidien La Vérité dénonce même la couverture médiatique insuffisante ainsi que d’autres hics comme la distribution des badges d’accréditation.

  • Les Assises de la Presse Francophone à Antsirabe

En prélude à l’inauguration du village, un événement en marge du Sommet s’est produit plus au sud dans la ville d’Antsirabe en présence du président de Madagascar : l’ouverture des 45ème Assises de la Presse Francophone.

Le Citoyen en fait sa une ce mardi : « XVIème Sommet – La Presse donne le coup d’envoi ». Le président a tenu à assister à la cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulé dans la sobriété, avec la participation de 350 journalistes issus des pays membres de l’OIF. La Dépêche met en évidence les mots du président malgache :

« Ces assises offrent l’avantage de débattre et de produire dans une langue partagée et les médias peuvent contribuer à la concrétisation du thème du XVIème sommet de la Francophonie qu’est la croissance partagée et le développement responsable au sein de l’espace francophone ».

Ce journal a juste effleuré le fait que le sujet sur le fameux Code de la Communication à Madagascar s’est invité à la rencontre. C’est L’Express qui a focalisé son angle sur la médiatisation du code de la communication, en titrant à sa une : « L’Union de la Presse Francophone interpelle Rajaonarimampianina ». Les prochaines assises se tiendront en Guinée Conakry, en 2019.

  • Les autres activités au programme

Certains quotidiens ne se sont pas seulement attardés sur les deux événements majeurs d’hier, mais ont aussi abordé les autres activités prévues durant cette semaine. Le Citoyen dénonce notamment les rumeurs infondées, traumatisantes pour les citoyens, sur l’organisation du sommet. Il évoque également la journée littéraire en marge des festivités de la francophonie en hommage à un écrivain malgache, Henri Rahaingoson, auteur d’un célèbre dicton malgache :

« Ma langue, je la fais souveraine. Quant à celles d’autrui, je les maitrise et les fais miennes ».

Madagascar-Laza a même donné la priorité à ces autres activités, à savoir « l’ouverture ce jour du Conseil Permanent de la Francophonie » qui consiste à préparer l’ordre du jour de la Conférence Ministérielle de la Francophonie. Cette conférence vise choisir les sujets du sommet des chefs d’Etat qui occupera des deux derniers jours du Sommet, samedi 26 et dimanche 27 novembre. Elle sert aussi à préparer l’arrivée du président français François Hollande, qui procédera à un dépôt de gerbes en hommage aux soldats malgaches morts pour la France.

Les activités se dérouleront toute cette semaine dans le cadre du Sommet de la Francophonie. Le Village de la Francophonie sera l’occasion pour le public présent de bénéficier de prestations variées, ce que Le Citoyen résume bien :

« Le tout a pour principal objectif de faire découvrir aux étrangers la richesse culturelle malgache ainsi que notre ouverture au monde francophone. »

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *